AUJOURD'HUI
169
SEMAINE DERNIERE
2097
PAGES VUES
128467
TOTAL VISITES
106481

Burundi – Politique La convocation des électeurs est prévue pour le 27 mars, selon le ministre de l’Intérieur

Bujumbura, 4 février 2015 : Le ministre de l’Intérieur, M. Edouard Nduwimana, a annoncé mardi, lors de la clôture d’une retraite qui a regroupé du 2 au 3 février, les représentants des partis politiques, des confessions religieuses, de la société civile, des médias ainsi que des cadres de la présidence et du ministère de l’Intérieur. Il a invité les représentants des partis politiques et des coalitions des partis politiques à se déterminer à temps sur leurs insignes, en soulignant qu’ils seront vulgarisés juste après la convocation des électeurs.

Considérant que la voie des urnes est la voie de la paix, le ministre a fait savoir qu’il faudra tout mettre en oeuvre pour lutter contre toute intimidation, et par là, contre la tension et la panique. « Les fleurs de l’avenir se trouvent dans les semences d’aujourd’hui », a-t-il renchéri. Par ailleurs, chaque groupe de participants a un grand rôle à jouer. Des engagements ont été en effet dégagés. Les représentants des partis politiques se sont engagés à véhiculer des messages constructifs qui assoient la cohésion et la réconciliation nationale. Les représentants des confessions religieuses se sont engagés à sensibiliser les fidèles sur les droits et les devoirs du citoyen. Ils se sont aussi engagés à conseiller le gouvernement pour qu’il restaure la tolérance.

Quant à la société civile, ses membres se sont engagés à suivre le processus électoral dans toute indépendance et neutralité et en synergie pour l’harmonisation des outils d’observation. Du côté de l’administration, les engagements concernent le suivi du respect des lois et règlements relatifs au vote et le respect des équilibres constitutionnels. Les médias quant à eux se sont engagés à respecter le code de déontologie dans son intégralité ainsi que les textes et lois régissant les élections, de travailler en synergie inclusive et de couvrir, dans la mesure du possible, tout le territoire national.

Parallèlement, des recommandations ont été formulées pour que ces engagements soient réussis. Il s’agit notamment de la formation d’un maximum de journalistes en couverture médiatique des élections, de la mise en place d’un code de conduite des médias et des journalistes durant le processus électoral, de l’accès à l’information à tous les journalistes et à tout moment, de l’octroi de la carte de presse aux journalistes et /ou accréditations pour la couverture maximale des élections, de la conception des isoloirs qui respectent l’intimité, de la vulgarisation à temps du bulletin de vote unique qui serait un peu compliqué aux citoyens illettrés, habitués aux bulletins multiples ainsi que de la lutte contre l’intimidation quelconque.

Retour
Discours: President et autres

Statement by H.E. M. Ambassador Alain Aimé NYAMITWE, Minister of External Relations and International Cooperation of the Republic of Burundi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves