AUJOURD'HUI
8
SEMAINE DERNIERE
2269
PAGES VUES
177609
TOTAL VISITES
139059

Présentation des lettres de créance de sept nouveaux ambassadeurs

BUJUMBURA, 20 oct 2016 : Le président de la République du Burundi, M. Pierre Nkurunziza a reçu en audience tour à tour sept nouveaux ambassadeurs venus présentés leurs lettres de créance comme représentants de leurs pays respectifs au Burundi, jeudi le 20 octobre 2016.

Il s’agit de l’ambassadeur d’Allemagne au Burundi, M. Thomas Strieder, celui du Royaume des Pays-Bas, M. Hendrikus Gerardus Johannes Verweij, celle des Etats-Unis d’Amérique, Mme Anne Sara Casper, celui de la France, M. Laurent Delahousse, celle de l’Egypte, Mme Abber Bassiouny Arafa Radwan, celui du royaume de Belgique, M. Bernard Quintin et celui de la Délégation de l’Union européenne, M. Wolfram Vetter.

A la sortie de l’audience, l’ambassadeur de l’Allemagne au Burundi a indiqué que les échanges avec le Président Nkurunziza ont porté sur plusieurs points communs. Il a dit qu’il a exprimé la volonté de son gouvernement de contribuer à ce que la situation s’améliore au Burundi et que l’Allemagne va continuer et intensifier sa coopération dans le domaine du développement.

Quant à celui des Pays-Bas, il a signalé qu’ils ont parlé de la nécessité de continuer le dialogue entre les deux pays et avec la communauté internationale en vue d’une relation franche entre les deux pays et avec la communauté internationale.
L’ambassadrice des USA s’est exprimée en Kirundi (langue nationale au Burundi) pour dire que c’est un honneur pour elle de représenter son pays et tous les américains auprès du Burundi. Elle a ajouté qu’elle a l’intention d’apprendre bien le Kirundi afin de pouvoir s’entretenir avec les Burundais tant de la ville que ceux de l’intérieur du pays.

Le nouvel ambassadeur de la France au Burundi a indiqué que les deux pays ont la volonté commune de faire un nouveau départ pour le rétablissement de la confiance entre les deux pays et ensuite contribuer au rétablissement de la paix et la confiance entre les Burundais, pour enfin trouver des solutions à leurs problèmes.

Le nouvel ambassadeur de l’Egypte au Burundi a signalé que les deux pays ont en commun le fleuve Nil. Elle a assuré que son pays va contribuer dans le domaine de développement et au retour à la paix et la stabilité du Burundi.

Quant à celui de la Belgique, il a assuré l’entière disponibilité de son pays pour que les relations entre les deux pays soient les meilleurs possibles.
L’ambassadeur représentant la Délégation de l’UE, a indiqué qu’il a eu un entretien amical avec le président burundais et qu’il espère maintenir les bonnes relations. Il a ajouté que la Délégation de l’UE contribue entre autre dans le domaine de la santé et la nutrition.

Le porte-parole du président de la République, M. Jean Claude Karerwa a, à son tour indiqué que le président Nkurunziza a fait part à tous ces ambassadeurs des attentes du peuple burundais qui veut que ces ambassadeurs travaillent pour les intérêts de leurs pays sans toutefois nuire aux intérêts du pays hôte, des ambassadeurs capables de dire la vérité et qui comprennent le fondement des droits de l’homme qui stipulent que « tous les hommes naissent libres et égaux en droits et en dignité ».

M. Karerwa a ajouté qu’à travers les entretiens que ces ambassadeurs ont eus avec le président, il a été constaté que tous ont une volonté de s’inscrire dans une nouvelle dynamique de renormaliser les relations tant latérales que multilatérales. Il les a remerciés pour tout ce que leurs pays ont déjà fait pour le Burundi et a promis d’être à l’écoute.

abp

Retour
Discours: President et autres

DECLARATION DE S.E VESTINE NAHIMANA AMBASSADEUR DU BURUNDI LORS DE LA 15ÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE DES ÉTATS PARTIES AU STATUT DE ROME

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves