AUJOURD'HUI
8
SEMAINE DERNIERE
2269
PAGES VUES
177609
TOTAL VISITES
139059

L’année scolaire a bien débuté malgré des problèmes dans les écoles

MWARO/CIBITOKE, 27 sept 2016 : Les écoles de la province scolaire de Mwaro (centre-ouest) ont rouvert les portes et les élèves ont repris le chemin de l’école lundi le 27 septembre 2016 comme prévu a-t-on constaté sur terrain.

Dans les écoles fondamentales (ECOFO) du premier, deuxième et troisième degré (ex primaire), les élèves des ECOFO Gisozi, Mwaro I, Mwaro II et Kigutu étaient à l’école en train de nettoyer les classes, tandis que les directeurs étaient en réunion d’affectation des enseignants dans les différentes classes et de confection des listes des élèves qui avancent de classe.

Les directeurs des ECOFO Gisozi, Kigutu et Mwaro I ont indiqué à l’ABP que le redéploiement du personnel est à l’origine d’un déficit en enseignement observé dans ces écoles. L’ECOFO Gisozi n’a aucun suppléant et pour que les élèves de 4ème, 5ème et 6ème années étudient avant et après midi, il a fallu fusionner les classes, suite au manque d’enseignants.

Au quatrième degré, les 7ème, 8ème et 9ème années manquent d’enseignants qualifiés et de locaux. Certaines classes sont inachevées et en plus, le même problème est commun pour toutes les communes de la province Mwaro. En effet, les écoles d’enseignement des métiers ne sont pas encore prêtes pour accueillir les élèves du post fondamental, étant donné que les travaux de leur construction ont démarré avec du retard dans certaines communes.

Dans les écoles à régime d’internat comme le Lycée Mwaro, Muyebe, ITAB Kirika et ENEFA Kibumbu, les problèmes de manque de matelas, de lits usés, de nourriture dû au manque de subsides de l’Etat, de dettes envers les fournisseurs, de prix des denrées alimentaires qui ont grimpé sur les marchés et de supports pédagogiques, frappent les classes post-fondamentales.

Malgré quelques manquements qui vont trouver des solutions au fur et à mesure, la rentrée scolaire 2016-2017 a aussi eu lieu globalement lundi 26 septembre en province scolaire de Cibitoke (nord-ouest), a indiqué le Directeur provincial de l’enseignement (DPE), M. Egide Ngendambizi. Le premier jour a été marqué par des travaux de propreté et de nombreux recours d’orientation pour les élèves qui terminent les classes de 9ème et 10ème, a-t-il ajouté.

Pour les deux promotions parallèles, beaucoup d’élèves orientés dans l’enseignement général veulent tout faire pour être réorientés dans des sections techniques. La raison avancée est que les lauréats des sections techniques seront diplômés alors que ceux des humanités générales n’auront que des certificats.

A côté de ces recours, d’autres manquements qui ont fait que l’année scolaire débute timidement sont notamment le manque de manuels scolaires des élèves pour les premières années du post-fondamental ainsi que les manuels pour les nouvelles classes de 7ème année.

Des besoins en enseignants et en équipements se font aussi sentir pour les collèges communaux qui sont nouvellement devenus des lycées, selon le DPE.

Au lycée technique de Rugombo, le DPE déplore que la capacité d’accueil ait triplé. Il y a aussi de petites erreurs qui sont en train d’être corrigées en faveur des élèves orientés dans des sections ou des internats qui n’existent pas.

Signalons que des élèves qui ont eu 90 points au concours national ont droit de refaire la 9ème année. De même, ceux qui avaient réussi la 9ème année dans l’ancien système d’avant l’école fondamentale et qui veulent la réintégration vont la reprendre, étant donné que la 10ème année de l’ancien système n’existe plus.

abp

Retour
Discours: President et autres

DECLARATION DE S.E VESTINE NAHIMANA AMBASSADEUR DU BURUNDI LORS DE LA 15ÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE DES ÉTATS PARTIES AU STATUT DE ROME

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves