AUJOURD'HUI
21
SEMAINE DERNIERE
2748
PAGES VUES
172031
TOTAL VISITES
136803

Visite officielle du ministre d’Etat ougandais en charge des réfugiés

BUJUMBURA, 14 sept 2016 : La problématique de la situation des réfugiés burundais se trouvant sur le sol ougandais suite aux diverses crises politico-sécuritaires qu’a connues le Burundi depuis son indépendance en juillet 1962 à ce jour, sera au cœur d’une visite officielle qu’effectuera au Burundi, du 14 au 17 septembre 2016, le ministre d’Etat ougandais en charge des réfugiés, M. Musa Ecweru.

Selon le porte-parole du ministère burundais de l’Intérieur et de la Formation patriotique, M. Térence Ntahiraja, le ministre Ecweru effectuera cette visite sur l’invitation de son homologue burundais en charge de l’Intérieur et de la Formation patriotique, M. Pascal Barandagiye. ″On ignore pour l’instant l’effectif exact des réfugiés burundais se trouvant sur le sol ougandais, mais on espère qu’avec cette visite, on en prendra connaissance grâce au ministre ougandais, qui pourra dresser un état des lieux actualisé en la matière″, a expliqué le porte-parole Ntahiraja.

Cette visite, a-t-il ajouté, sera également une occasion d’explorer avec l’hôte ougandais, toutes les pistes pouvant conduire à promouvoir les possibilités du rapatriement volontaire des réfugiés burundais se trouvant sur le sol ougandais. Le ministre Ecweru, a-t-il révélé, sera à la tête d’une délégation ″forte″ de quatre personnalités travaillant au quotidien, dans son proche entourage.

A ce jour, les autorités burundaises reconnaissent qu’à la suite de la nouvelle crise politico-sécuritaire survenue dans le pays à partir de fin avril 2015, plus de 200.000 burundais ont pris refuge dans les pays limitrophes, particulièrement en direction du Rwanda, de la Tanzanie, de la République démocratique du Congo (RDC) et de l’Ouganda. M. Ntahiraja affirme en outre qu’à la fin du mois de juin dernier, un effectif de 83.406 réfugiés burundais s’était déjà rapatrié volontairement suite aux ″progrès tangibles″ enregistrés dans le processus de recouvrement de la paix et de la sécurité à travers tout le pays, y compris dans les principaux foyers de tension en mairie de Bujumbura. Il a cité notamment les localités urbaines de Mutakura, Cibitoke et Ngagara au nord de la mairie de Bujumbura, ainsi que celles de Nyakabiga et Musaga, respectivement au centre-est et au sud de la capitale burundaise.

Le gouvernement burundais estime également qu’aujourd’hui, à la suite de l’accalmie retrouvée, environ 90.000 réfugiés burundais se trouvant dans les pays limitrophes, se seraient déjà rapatriés volontairement. Signalons que selon le Haut-Commissariat des Réfugiés (HRC), le nombre de réfugiés burundais se trouvant dans les pays limitrophes suite à la nouvelle crise survenue fin avril 2015, atteindrait actuellement un effectif d’environ 250.000 individus.

abp

Retour
Discours: President et autres

DECLARATION DE S.E VESTINE NAHIMANA AMBASSADEUR DU BURUNDI LORS DE LA 15ÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE DES ÉTATS PARTIES AU STATUT DE ROME

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves