AUJOURD'HUI
272
SEMAINE DERNIERE
2167
PAGES VUES
128169
TOTAL VISITES
105980

Célébration à Rumonge et à Bujumbura de la Fête du sacrifice

BUJUMBURA, 12 sept 2016 : Les musulmans de la capitale Bujumbura se sont joints à ceux du monde entier pour célébrer ce lundi 12 septembre, la Fête du sacrifice ou encore la fête du mouton organisée cette année à Rumonge (sud-ouest) et à l’ETALIBU (Ecole technique de l’alliance islamique du Burundi) en zone Buyenzi (photo en bas), a-t-on constaté sur place. Cette fête rappelle la foi d’Abraham prêt à sacrifier son fils Isaac pour plaire à Dieu. A cette occasion, les familles musulmanes dans le monde tuent un animal, généralement un mouton et le consomme autour d’un repas de famille prenant la forme d’un moment de partage.

Le premier vice-président de la République du Burundi, M. Gaston Sindimwo qui a répondu à l’invitation de la communauté musulmane de Rumonge, sur la colline d’Iteba, a dans son message insisté sur le rôle de toute la communauté musulmane dans la recherche de l’indépendance et a rappelé combien cette communauté a été d’une grande utilité, dès les premiers moments de la recherche de l’indépendance.

Il s’est insurgé contre une certaine opinion qui veut faire croire que « cette communauté est pleine de personnes non instruites et à la moralité douteuse, avant de rappeler que la langue swahili, couramment utilisée par beaucoup de musulmans du Burundi était autrefois dénigrée et mal jugée par certains Burundais qui la considéraient comme un dialecte des escrocs ». Aujourd’hui, a-t-il dit, cette langue est devenue internationale. M. Sindimwo a également souligné que la communauté musulmane, dans son ensemble, a fait preuve de retenue et a gardé la paix et la sécurité depuis la crise politique qui a secoué le Burundi depuis le mois de mai 2015 jusqu’aujourd’hui et les en a félicités.

Le représentant de la communauté musulmane de Rumonge, Hassan Nyamweru a quant lui exprimé ses remerciements au premier vice-président pour avoir rehaussé de sa présence ces cérémonies et lui a offert, à cette occasion, un boeuf de la part de la communauté musulmane de Rumonge.

De son côté, l’ombudsman de la République du Burundi, Mohamed Rukara qui a rehaussé de sa présence, la prière qui a eu lieu à l’ETALIBU, a interpellé les musulmans et tous les Burundais de fuir les pêchés et de se comporter comme des enfants de Dieu, d’être unis, de cultiver l’amour et de ne pas s’entretuer. M. Rukara a en outre signifié que Dieu appelle tout le monde à ne pas écouter ceux qui propagent des messages de haine. Il a aussi invité les musulmans de s’habituer à faire le jeune des 10 jours qui précèdent la fête du mouton car, a-t-il affirmé, celui qui jeune pendant lesdits jours se voit pardonné tous ses péchés, tandis que celui qui fait le jeune d’une journée précédent la fête du mouton est pardonné de ses péchés d’une seule année.

Assumani Hatungimana, un musulman contacté à l’ETALIBU a souligné que la célébration de cette journée est une occasion pour les musulmans de se souvenir du jour où le prophète Abraham a voulu égorger son fils unique pour l’offrir, comme sacrifice, au Tout Puissant. Ce dernier, connaissant la foi de son serviteur, a eu pitié de lui et a fait miraculeusement descendre un mouton à sacrifier à la place de l’enfant unique. Il a ajouté que c’est aussi un jour de partage, où il est demandé à tout musulman qui a égorgé un mouton, de pouvoir partager la viande avec les pauvres, les non musulmans et les voisins.

abp

Retour
Discours: President et autres

MESSAGE TO THE NATION BY HE PIERRE NKURUNZIZA ON THE OCCASION OF THE 1ST ANNIVERSARY OF HIS INAUGURATION

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves