AUJOURD'HUI
46
SEMAINE DERNIERE
1986
PAGES VUES
129385
TOTAL VISITES
107232

Burundi-Droits de l’Homme : Le Ministre Martin Nivyabandi s’est exprimé sur les rumeurs de risque d’un génocide au Burundi.

Bujumbura, 18 août 2016 (DWG) : Le Ministre des Droits de la Personne Humaine, des Affaires Sociales et du Genre, Martin Nivyabandi a animé un point de Presse mercredi le 17 Aout 2016 dans son Cabinet sur les rumeurs de risque d’un génocide au Burundi.

Le Ministre Nivyabandi a indiqué que, lorsque le comité de l’ONU se dit inquiet d’une possible dérive génocidaire en déclarant que la torture est motivée par des raisons politiques au Burundi et des indications laissent penser qu’elle est dirigée avant tout contre une ethnie et de tels actes contre un groupe, s’ils sont systématiques, ils pourraient être considérés comme une alerte vers une possible détérioration vers un génocide. Le Gouvernement du Burundi ne parvient pas à comprendre une telle déclaration du fait que la situation ne se présente pas telle que le comité la perçoit.

Le système judiciaire au Burundi ne fait pas recours à la torture pour connaitre la vérité de la part des inculpés, a déclaré le Ministre Nivyabandi. Il utilise, a-t-il ajouté, la méthode interrogatoire libre par laquelle l’accusé a le droit de se défendre jusqu’à prouver son innocence lorsque c’est possible. Dans tels cas, l’inculpé est élargi, il n’y a donc pas d’usage de torture pour obtenir un aveu d’une infraction, a-t-il poursuivi. Il a martelé que s’il arrive un cas abusif d’usage de la torture par un agent de police, celui-ci est sanctionné conformément à la loi. Le Ministre Nivyabandi a indiqué que la délégation Burundaise à Genève a promis de faire la lumière sur des cas de torture, exécutions extra judiciaires contenues dans les rapports du comité de l’ONU contre la torture. Si des personnes sont attrapées en infraction, elles ne sont pas punies en fonction de leurs ethnies mais en fonction de la faute commise, a-t-il déclaré.

M. Nivyabandi a interpellé les organisations internationales d’éviter de tomber dans le piège des manipulateurs. Il a signalé que les violations des droits de l’homme existent au Burundi comme c’est le cas dans d’autres pays du monde. Affirmer qu’il y a un groupe ethnique spécifiquement visé ne serait que le résultat de la méconnaissance manifeste de la réalité du pays destinée à l’ occulter, a-t-il ajouté. Le centre de promotion des droits de l’homme et de prévention du génocide sous la tutelle du MDPHASG n’a relevé aucun indice de risque de génocide.

Le Ministre Nivyabandi a indiqué que ce n’est pas l’envoi des troupes qui viendrait résoudre le problème car c’est une recette qui n’a pas fait preuve d’efficacité sous d’autres cieux. Il a sollicité la communauté internationale d’ appuyer le dialogue inter-burundais aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur de celui-ci pour la consolidation de la paix et pour rétablir la confiance mutuelle entre les Burundais, signalant aussi au comité de l’ONU qui propose une reprise d’un dialogue constructif, qu’il y a un dialogue en cours à Arusha et à l’intérieur du pays au cours duquel le peuple burundais s’exprime sur toutes les questions concernant la nation. Ce dialogue va se poursuivre et il n’y a donc pas nécessité d’ouvrir un autre dialogue inter-burundais.

Il a indiqué que le Burundi a connu des crises politico-ethniques dans les années 1965, 1972,1988 et 1993 et qu’aujourd’hui personne ne peut évoquer des problèmes de nature ethnique dans notre patrie. Le peuple burundais a résolu définitivement la question ethnique à travers l’accord d’Arusha et à travers la Constitution qui consacre les équilibres ethniques et du genre dans la gestion des affaires, a-t-il ajouté.

Signalons qu’il a terminé en réaffirmant la volonté du gouvernement du Burundi de poursuivre ses efforts de consolider la paix et la sécurité. Le travail de la CVR et le dialogue inter-burundais piloté par la CNDI sont des opportunités offertes au peuple burundais pour se réconcilier définitivement, a-t-il déclaré.

Retour
Discours: President et autres

MESSAGE TO THE NATION BY HE PIERRE NKURUNZIZA ON THE OCCASION OF THE 1ST ANNIVERSARY OF HIS INAUGURATION

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves