AUJOURD'HUI
246
SEMAINE DERNIERE
2341
PAGES VUES
177476
TOTAL VISITES
139045

L’UB a décidé d’exclure 422 étudiants de la FLSH pour l’année académique 2015-2016

BUJUMBURA, 16 juin 2016 : L’Université du Burundi (UB) a pris vendredi 12 août 2016, la décision d’exclure de cette institution 422 étudiants de la faculté des lettres et sciences humaines (FLSH) pour l’année académique 2015-2016, apprend-t-on de la décision rectorale no207 du 12 août 2016 portant exclusion pour une année académique de certains étudiants de la FLSH.

Cette décision prise par le recteur de l’université du Burundi, M. Gaspard Banyankimbona, se réfère au décret no 100/279 du 18 août 2012 portant réorganisation et fonctionnement de l’UB, et au règlement académique de cycle de baccalauréat de l’UB, spécialement en ses articles 103, 104 et 105.

Soulignons aussi le mouvement injustifié d’arrêt des cours déclenché par certains étudiants inscrits à la FLSH, les appels lancés à ces étudiants les invitant à reprendre les cours sans délai et le refus de certains d’entre eux de regagner les auditoires, etc., a-t-on appris.

Certains étudiants ont déclaré à l’ABP qu’ils se retrouvent dans la désolation totale, affirmant que cette décision est pour eux un coup de massue car, ont-ils indiqué, c’est une mesure prise arbitrairement sans consulter les concernés. Ils ajoutent en outre qu’à la veille de la prise de la décision, ils s’étaient entretenus avec le doyen de la FLSH et lui avaient expliqué qu’il y a des étudiants qui sont encore à l’intérieur du pays
et qu’il fallait attendre.

Ces étudiants ont fait savoir que le doyen avait promis qu’il allait plaider pour eux, chose qui n’a pas été réalisée. Ils demandent au gouvernement du Burundi, plus précisément au Président de la République de prendre en main cette question car, ont-ils indiqué, la décision prise n’a d’autre but que celui de mettre dans la rue des fils et filles de la nation.

Certains étudiants qui ne sont pas concernés par ladite décision ont affirmé qu’ils ne peuvent en aucun cas continuer à vaquer à leurs activités alors que leurs condisciples sont « en train de trainailler dans la rue ». Ils ont indiqué qu’ils sont en train de mener des consultations en vue de statuer sur le comportement à adopter face à cette problématique.

Le directeur de l’assurance qualité à l’UB, M. Valos Runyagu, a indiqué à la presse que cette décision est irréversible car selon lui, les autorités de l’UB n’ont ménagé aucun effort pour prodiguer des conseils à ces étudiants mais en vain. Il a indiqué en outre que la FLSH n’est pas apte à dispenser des cours pédagogiques.
D’après lui les étudiants qui souhaitent être enseignants n’ont qu’à se faire inscrire à l’Institut pédagogique appliqué(IPA) ou à l’ENS.

Il a également fait savoir que la mesure concerne un étudiant qui n’a répondu à aucun appel parmi ceux effectués du 8 au 12 août 2016. Toutefois, il tranquillise certains étudiants qui se trouvent sur la liste des exclus alors qu’ils ont des motifs fondés justifiant leur absence pendant l’intervalle du 8 au 12 aout, notamment la
maladie, les emprisonnements, etc. Une commission chargée de lever toutes les irrégularités est déjà mise sur pied, a-t-il révélé.

Ces étudiants de la FLSH, rappelle-t-on, venaient de passer plus de deux mois dans une grève où ils revendiquaient l’ajout des cours pédagogiques dans leur cursus de formation.

abp

Retour
Discours: President et autres

DECLARATION DE S.E VESTINE NAHIMANA AMBASSADEUR DU BURUNDI LORS DE LA 15ÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE DES ÉTATS PARTIES AU STATUT DE ROME

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves