AUJOURD'HUI
52
SEMAINE DERNIERE
2167
PAGES VUES
128006
TOTAL VISITES
105760

Burundi – Sénat : Adoption du projet de loi portant ratification par la République du Burundi de l’accord de financement relatif au PURI

BUJUMBURA, 26 juillet 2016 : Les sénateurs burundais ont adopté ce mardi 26 juillet 2016, à l’unanimité, le projet de loi portant ratification par la République du Burundi de l’accord de financement relatif au Projet d’urgence pour la résilience des infrastructures (PURI) au Burundi d’un montant de 17,8 millions de DTS, équivalent à 25 millions de dollars américains.

Cet accord de don entre le Burundi et l’Association internationale de développement (IDA) a été signé le 7 avril 2016 entre le ministre burundais des Finances, du Budget et de la Privatisation et le représentant résident de la Banque mondiale (BM) au Burundi. L’un des objectifs du projet est de contribuer à la réhabilitation et à la préservation des infrastructures de transport et des infrastructures urbaines endommagées par les pluies diluviennes de février 2014 dans des zones déterminées. Le projet vise aussi à renforcer la capacité du gouvernement à prévenir et à gérer les catastrophes naturelles.

Le volet réhabilitation des infrastructures routières et des infrastructures urbaines recevra 21,6 millions de dollars, tandis que deux millions de dollars américains sont destinés à la composante de renforcement des capacités pour la gestion des risques de catastrophes. Un montant de 1,4 million de dollars US sera alloué au renforcement institutionnel et à la gestion du projet.

Le ministre des Transports, des Travaux publics et de l’Equipement, M. Jean Bosco Ntunzwenimana, a précisé, dans son exposé des motifs, que l’intervention du PURI dans la réhabilitation des infrastructures routières (12,6 millions de dollars US) se limitera exclusivement sur la route nationale n° 1 (RN1) Bujumbura-Bugarama qui demeure la principale priorité du gouvernement. C’est une route qui est fragile, en raison des contraintes climatiques et de son état actuel.

La réhabilitation des infrastructures urbaines (neuf millions de dollars US) concerne notamment la canalisation de certaines rivières du nord de la capitale (Nyabagere, Kinyankonge, Gasenyi) ainsi que le renforcement de la station d’épuration de Buterere et l’évacuation des eaux à Carama.

Les activités à financer dans le cadre du renforcement des capacités en gestion des risques (500.000 dollars) comprennent la mise en place d’un système de prévention, d’alerte et de réponse dans les zones à risque de glissement de terrain, la mise en place d’une cartographie des zones à risque et des impacts potentiels sur les infrastructures dans la zone du projet, ainsi que la mise en place d’un système d’information stratégique en la matière. Des fonds de contingence de 1,5 millions de dollars US sont prévus pour permettre une allocation rapide pour faire face aux dégâts causés par d’éventuels aléas naturels futurs.

Enfin, le projet continuera à supporter, pour un montant de 1,4 million US, les appuis institutionnels initiés pour renforcer la capacité des administrations respectives à gérer et à entretenir le réseau routier du pays.

Abp

Retour
Discours: President et autres

Statement by H.E. M. Ambassador Alain Aimé NYAMITWE, Minister of External Relations and International Cooperation of the Republic of Burundi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves