AUJOURD'HUI
131
SEMAINE DERNIERE
2461
PAGES VUES
175060
TOTAL VISITES
138227

Burundi – Commerce : Le 2ème vice-président de la République demande aux opérateurs économiques de travailler en synergie avec les banques et l’OBR.

Le 2 ème vice-président de la République du Burundi, Dr Joseph Butore, a tenu mardi le 19 juillet, à Bujumbura, une réunion d’échanges avec les représentants des opérateurs économiques en vue d’analyser l’état d’avancement de la mise en application des conclusions issues de la réunion tenue à Banga dans la province Kayanza (nord) en 2015.

Dans son mot de circonstance, M. Butore a rappelé qu’en date du 16 décembre 2015, cette réunion a été tenue dans l’objectif d’inviter les opérateurs économiques à redémarrer les activités qu’ils avaient interrompues suite à la situation sécuritaire qui n’était pas favorable. C’était aussi de faire appel aux opérateurs économiques qui ont fui de regagner le pays car, a-t-il ajouté, la sécurité n’est plus un prétexte. Aujourd’hui, a-t-il précisé, c’est le moment de nous évaluer et voir s’il y aurait encore des lacunes dans le secteur commercial afin de voir ensemble les stratégies à adopter pour les relever. Selon M. Butore, le secteur commercial a fait un pas en avant depuis la réunion de Banga. On enregistre beaucoup de réalisations ainsi que des lois qui ont été mises en place, notamment le code régissant les activités bancaires ainsi que la révision du code de commerce.

D’autres projets, notamment le projet de loi portant sur le bureau d’information sur le crédit, le projet de loi portant sur les sûretés mobilières ainsi que le projet de loi portant sur l’insolvabilité du commerçant sont en attente d’être analysés et adoptés à l’Assemblée nationale et au Sénat, a-t-il indiqué. M. Butore a exhorté les opérateurs économiques, les banquiers et le gouvernement, via l’OBR, à conjuguer les efforts et travailler en synergie pour aboutir à un développement du pays dans la mesure où ils occupent une place prépondérante dans la vie quotidienne du pays. Quant au secrétaire permanent au ministère du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme (MCIT), M. Samson Ndayizeye, il a rappelé que lors de la réunion de Banga, les opérateurs économiques avaient été sollicités pour travailler dans la transparence et dans la légalité. C’est dans cette optique que le MCIT a tenu, en date du 16 février 2016, à Gitega (centre), une réunion de tous les opérateurs économiques dans le but d’analyser les défis qui hantent le secteur commercial en vue de voir ensemble les stratégies à adopter pour développer ce secteur, a-t-il dit.

Selon M. Ndayizeye, les défis évoqués étaient liés au manque d’électricité en suffisance, au mauvais état des routes, au manque de devises, au problème lié à l’octroi des crédits bancaires et à la fraude. Certains de ces défis ont déjà trouvé des solutions, a-t-il indiqué. Il a invité les opérateurs économiques à être vigilants afin de lutter contre les commerçants qui violent la loi et qui travaillent dans la clandestinité, ceux qui ne paient pas les taxes et les impôts et d’autres comportements pouvant bloquer la bonne marche du commerce.

abp

Retour
Discours: President et autres

DECLARATION DE S.E VESTINE NAHIMANA AMBASSADEUR DU BURUNDI LORS DE LA 15ÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE DES ÉTATS PARTIES AU STATUT DE ROME

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves