AUJOURD'HUI
131
SEMAINE DERNIERE
2461
PAGES VUES
175060
TOTAL VISITES
138227

Le congrès extraordinaire du CNDD-FDD reconduit la direction actuelle pour une période de deux mois

NGOZI, 20 juin 2016 : Le congrès extraordinaire organisé pour deux jours par le parti CNDD-FDD (Conseil national pour la défense de la démocratie-Forces de défense de la démocratie) au stade Rukundo de la commune Mwumba en province Ngozi (nord du Burundi) pour analyser et amender les textes régissant ce parti s’est clôturé dimanche le 19 juin 2016, a-t-on constaté sur place.

Selon le porte-parole du parti, M. Gélase Ndabirabe, les textes analysés et amendés sont les statuts et le règlement d’ordre intérieur. Leur révision permettra au parti de se redynamiser après de longues péripéties qu’il a endurées depuis sa création comme mouvement politique jusqu’aujourd’hui, a précisé M. Ndabirabe dans un communiqué final, ajoutant que les nouveaux textes aideront aussi pour le recrutement de nouveaux membres, un bon fonctionnement des organes depuis la base jusqu’au sommet et une redéfinition des rôles et responsabilités du parti. Il a aussi indiqué que le congrès a prodigué beaucoup de conseils pour que le parti CNDD-FDD puisse continuer à aller de l’avant et bien mener les compétitions politiques tant au niveau national, régional voire international.

Concernant le deuxième point qui figurait à l’ordre du jour, à savoir le renouvellement des organes dirigeants du parti, le communiqué final précise que la direction actuelle a été reconduite pour une période de deux mois, en attendant que les nouveaux textes révisés soient présentés et approuvés par le ministère de l’Intérieur et de la Formation patriotique. Ledit communiqué précise que le parti se fixe une période de deux mois pour l’épuisement des procédures avant de convoquer un nouveau congrès qui élira les nouveaux organes dirigeants. Entretemps, les nouveaux textes seront vulgarisés jusqu’au niveau de l’assemblée collinaire. Les décisions seront cette fois prises de la base au sommet, c’est-à dire depuis l’assemblée collinaire jusqu’au niveau national, en passant par la commune et la province.

Le président de la République du Burundi, en même temps président du Conseil des sages du CNDD-FDD a, dans son discours, tracé les péripéties que le parti a endurées mais qu’il a traversées avec l’aide du Tout Puissant. Pour lui, les difficultés de 2015 ont été comme un test fort. Il les a comparées à l’épreuve consistant à brûler, à très haute température, un pot lors de sa fabrication pour tester sa solidité « ugukwangura inkono ». Ce test a donc prouvé la solidité extraordinaire du parti CNDD-FDD qui, a-t-il affirmé, sera encore plus solide dans l’avenir. Le président du Conseil des sages du CNDD-FDD a prodigué des conseils aux militants du parti et aux autres citoyens burundais. Il les a exhortés à faire preuve de sagesse en toute situation, être solidaires, respecter les dirigeants, aimer le travail bienfait et protéger l’environnement.

Lors de son discours d’ouverture samedi, le président du parti CNDD-FDD a tenu à rappeler les moments difficiles que le pays vient de traverser, marqués surtout par les manifestations qui ont tourné en mouvement insurrectionnel, le putsch manqué et les tueries qui s’en sont suivies. Il s’est inscrit en faux contre les différents messages mensongers qui circulent surtout sur les réseaux sociaux et a demandé aux nouveaux dirigeants du parti d’emboiter le pas de leurs prédécesseurs pour le bien du parti et du pays tout entier.

Dressant le bilan de son exercice, M. Nyabenda a parlé des activités de redynamisation du parti par des descentes sur terrain et des activités de soutien aux travaux de développement communautaire, ainsi que la construction et l’inauguration des permanences à tous les niveaux. Six permanences provinciales, 86 communales et beaucoup d’autres collinaires ont été construites et inaugurées. Des retraites et des séminaires de formation idéologique des responsables du parti ont été organisés, et la discipline a été renforcée. Le parti s’est aussi attelé à la diversification des sources de ses revenus, a indiqué le président du CNDD-FDD.

Le parti a en outre pris et mis en exécution des mesures urgentes pour sauver le parti après le mouvement de fronde en 2105. Ainsi, 30 militants ont été rayés du parti, 41 ont été suspendus pour une période de 12 mois du moment que certains autres bagumyabanga ont été suspendus pour six mois, a rappelé M. Nyabenda.

Le congrès a connu une participation de 94.5%, soit plus de 2/3 des congressistes exigés. Il a été aussi rehaussé par la présence de certains responsables des partis politiques comme l’UPRONA et le FNL, ainsi que des représentants des corps diplomatiques et consulaires accrédités à Bujumbura dont celui de l’Afrique du Sud, du Nigéria, de la Chine et de l’Organisation des Nations Unies.

abp

Retour
Discours: President et autres

DECLARATION DE S.E VESTINE NAHIMANA AMBASSADEUR DU BURUNDI LORS DE LA 15ÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE DES ÉTATS PARTIES AU STATUT DE ROME

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves