AUJOURD'HUI
89
SEMAINE DERNIERE
2761
PAGES VUES
172729
TOTAL VISITES
137114

Burundi-Intégration : Echanger sur le processus conduisant à l’introduction du Visa Touristique de la communauté Est Africaine

Bujumbura, 14 juin 2016 (DWG) : Madame Nzeyimana Léontine , Ministre à la présidence chargée des Affaires de la Communauté Est Africaine a procédé aujourd’hui 14 juin 2016 à Bujumbura, au lancement d’un atelier d’échanges sur le processus conduisant à l’introduction du visa touristique de la communauté Est Africaine, environ cinquante hauts cadres des institutions publiques et responsables du secteur privé ont suivi le déroulement des activités.

Dans son allocution, Madame Nzeyimana a indiqué que cet atelier intervient au bon moment, à l’heure où le Burundi est en train d’opérer de grandes réformes au niveau du secteur touristique. Selon le Ministre, il constitue donc une opportunité de se rassurer que les Projets et Programmes de la Communauté Est Africaine en matière du tourisme soient véritablement une valeur ajoutée à l’effort national de construction et de développement économique et social de notre pays, a-t-elle martelé. Ministre Nzeyimana a émis le souhait de tout cœur que l’intégration contribue de manière tangible à améliorer les conditions de vie des populations, à travers la production, la compétitivité, l’augmentation de la valeur ajoutée, le commerce et les investissements, dans le secteur touristique, a-t-elle dit.

Les présentations du Directeur Général de l’Office Burundais du Tourisme (ONT) M. Léonidas Habonimana et celle de l’OPC1 Ciza Diomède ont montré que le tourisme est un levier essentiel pour la croissance socio-économique et le rôle des infrastructures des services de migration. Monsieur Habonimana a fait remarquer au public que "le tourisme peut être un puissant facteur de développement économique à condition d’être gérée de manière durable". Pour ce responsable, le flux des ressortissants a accru suite à la suppression de visas : véhicules, membres de la communauté, flux accrus des transactions. Les données fournies par la PAFE montrent qu’en 2010, le taux de touristes en provenance d’Afrique ont tourné autour de 45% en 2013 une nette amélioration s’est observée avec 71%.

L’usage des technologies de l’information et de la communication est l’une des exigences à promouvoir pour se conformer à la pratique de toute la communauté. A cet effet, l’OPC1 Ciza Diomède a souligné que les services de migration sont à pied d’œuvrer. En outre, il a rélévé aux participants que bientôt, trois points d’entrée dont l’Aéroport international de Bujumbura, Nemba Gasenyi et Ruhwa seront connectés par le financement de la BAD (Banque Africaine pour le Développement).

Les participants ont donné des contributions pour que le Burundi arrive à bénéficier de nombreux avantages tirés par l’introduction du visa touristique unique. Par le principe de géométrie variable (article 7 du traité d’intégration), trois pays de la communauté utilisent aujourd’hui ce type de visa. C’est notamment le Rwanda, la Tanzanie et le Kenya. Selon le conférencier Ciza, le coût du visa est de 100$. La répartition est de 40$ pour le pays qui a émis le visa le reste est partagé équitablement entre les deux qui restent.

Retour
Discours: President et autres

DECLARATION DE S.E VESTINE NAHIMANA AMBASSADEUR DU BURUNDI LORS DE LA 15ÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE DES ÉTATS PARTIES AU STATUT DE ROME

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves