AUJOURD'HUI
125
SEMAINE DERNIERE
2051
PAGES VUES
128646
TOTAL VISITES
106742

Un petit répit pour les consommateurs de sucre

RUTANA,10 juin 2016 : Certaines familles du chef-lieu de la province Rutana (sud-est) vont passer quelques jours de répit en profitant de la vente publique de deux lots de sucre destinés à la province mais qui allaient être vendus ailleurs avant d’être interceptés par la police et vendus à la population à 2.000 et 1.800 FBu le kilogramme, a-t-on appris sur place.

Le premier lot de 10 sacs de ce sucre a été intercepté mardi par le responsable provincial du Service national de renseignement dans une voiture de transport en commun de type TOYOTA station Wagon qui se rendait à Gitega centre pour ensuite prendre le chemin de Ruyigi. Il appartenait à un certain Salvator Nisaba, d’après le même responsable.
Ce sucre a été vendu mardi même devant les bureaux de la province Rutana à 2.000 Fbu le kilo en présence de ce commerçant qui a récolté l’argent sur place. Pour y avoir accès, un groupe de 25 personnes se mettaient ensemble et recevaient un sac de 50 kilogrammes à se partager pour que chacun reçoive deux kilogrammes.

Ce lot de10 sacs est venu s’ajouter à un autre de 30 sacs qui avait été intercepté et conservé au commissariat provincial de la police. Il appartenait à un certain Déo Nsabimana qui l’avait sorti des magasins de la Société sucrière du Mosso (SOSUMO) sous le nom d’un certain Irambona V.A., comme constaté sur le bordereau d’expédition exhibé par l’homme qui convoyait ce sucre. Il a été vendu mercredi par l’administration communale à 1.800 francs le kilogramme. Même-là aussi, les gens dressaient une liste de 25 personnes et mettaient ensemble un montant de 90.000 francs pour recevoir un sac à partager. Comme constaté sur place, il y en a qui se sont mis sur plusieurs listes à la fois, en inscrivant sur certaines, leurs propres noms et sur d’autres les noms de leurs conjoints ou de leurs enfants. Ceux-là ont pu ainsi rentrer avec plus des deux kilogrammes prévus par personne par l’administration. Cela va ainsi leur permettre d’être, pendant quelques jours, à l’abri du stress d’où trouver cette denrée qui commençait à devenir très rare en cette période où le stock de la SOSUMO se vide de plus en plus pour faire place à la nouvelle production qui est pour bientôt.

Cette question du sucre intercepté par la police et vendu à la population a fait que le gouverneur et son staff de conseillers ainsi que du commissaire provincial de la police nationale et l’administrateur de la commune de Rutana se réunissent jeudi matin pour décider de la suite à réserver à ce dossier. Tous se sont convenus de punir exemplairement le grossiste qui a osé détourner le sucre destiné à la province pour aller le vendre ailleurs. C’est ainsi que conformément à l’article 414 du code pénal qui dispose que quiconque a fait obstacle à la libre circulation ou à l’approvisionnement normal des commerçants détaillants ou du public est puni d’un an à cinq de servitude pénal et/ou d’une amende de cent mille à un million de francs.

Il a été décidé de remettre à ce commerçant le montant d’argent injecté dans l’achat de ce sucre tout en lui soustrayant 10 pour cent d’amende transactionnelle pour les fautes commises, soit un montant de 312.000 francs rentrant dans la caisse de l’état, étant donné qu’il avait acheté ce sucre à 3.120.040 francs. Les intérêts provenus de la vente de ce sucre vont rester dans la caisse communale et de surcroit, le commerçant va être rayé de la liste des grossistes de cette denrée en province de Rutana.

Selon l’administrateur de la commune Rutana, Mme Isidora Nkundizanye, la commune a pris en main cette question du sucre. Pour ce mois de juin, il a été dressé une liste des commerçants grossistes qui vont directement s’approvisionner à la SOSUMO, laquelle liste comprend également la quantité de sucre reçu, les noms des commerçants détaillants qui vont se relayer pour vendre ce sucre et le jour de vente de chacun. Ceci pour dire que ceux qui n’ont pas eu l’opportunité d’acheter sur ce sucre vendu par l’administration vont en trouver dans les boutiques chez les commerçants.

Abp info

Retour
Discours: President et autres

Statement by H.E. M. Ambassador Alain Aimé NYAMITWE, Minister of External Relations and International Cooperation of the Republic of Burundi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves