AUJOURD'HUI
43
SEMAINE DERNIERE
2097
PAGES VUES
128384
TOTAL VISITES
106355

Le ministre des Relations extérieures et de la Coopération internationale rencontre les diplomates accrédités à Bujumbura

BUJUMBURA, 26 mai 2016 : Le ministre des Relations extérieures et de la Coopération internationale, M. Aimé Alain Nyamitwe, a rencontré jeudi le 26 mai 2016, à l’hôtel Club du lac Tanganyika, le corps diplomatique et consulaire ainsi que les représentants des organisations internationales comme le système des Nations Unies en vue d’échanger sur la situation du moment, a-t-on appris sur place. La sécurité qui a été perturbée depuis le 25 avril 2015 s’est aujourd’hui améliorée, a-t-il indiqué dans son mot liminaire. Il a informé les diplomates présents que le dialogue inter burundais se fait aujourd’hui au niveau des communes, tout en évoquant la rencontre des Burundais à Arusha, la semaine dernière, avec l’ancien président tanzanien, le médiateur Benjamin Mkapa.

Après la séance qui s’est déroulée sans la presse, le ministre Aimé Alain Nyamitwe a indiqué qu’en rapport avec la session d’Arusha du 21 au 24 mai 2016, il a fait part aux diplomates de la position du gouvernement burundais par rapport à ce dialogue, de ce que le même gouvernement pense du médiateur et des groupes qui étaient présents à Arusha.

Le ministre Nyamitwe a aussi parlé du dialogue en cours au Burundi et qui va se faire très prochainement au niveau des communes. « Ce n’est pas pour la première fois que le dialogue se fait au Burundi, a indiqué aux diplomates M. Nyamitwe, leur rappelant que les Burundais ont fait un débat national avant de voter la Charte de l’unité nationale et aussi lors du vote de la constitution.

L’autre préoccupation des diplomates était la question de leurs comptes en devises qui doivent pour le moment s’ouvrir à la Banque de la République du Burundi (BRB), a signalé le ministre des Relations extérieures et de la Coopération internationale. Il leur a expliqué que la situation était comme telle dans le temps et qu’elle avait changé du temps de l’embargo contre le Burundi. Il a ajouté que cela ne pose pas de problème puisque leurs employés perçoivent leur argent en monnaie étrangère.

Une autre question évoquée dans cette rencontre concerne les cahiers dans lesquels chaque ménage enregistre ses membres et les visiteurs. « C’est une pratique normale », a expliqué le ministre Nyamitwe aux diplomates.

abp

Retour
Discours: President et autres

Statement by H.E. M. Ambassador Alain Aimé NYAMITWE, Minister of External Relations and International Cooperation of the Republic of Burundi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves