AUJOURD'HUI
125
SEMAINE DERNIERE
2051
PAGES VUES
128646
TOTAL VISITES
106742

Tournée du président du Sénat en province Muyinga

MUYINGA, 23 mai (ABP) – Le président du Sénat burundais, M. Réverien Ndikuriyo, a effectué la semaine dernière une tournée dans toutes les communes de la province Muyinga (nord-est du Burundi) au cours de laquelle il a appelé la population à sauvegarder la paix et la sécurité et à s’atteler aux travaux de développement communautaire.

En commune Mwakiro, Buhinyuza, Gashoho et Gasorwe, M. Ndikuriyo a remercié la population pour sa sérénité au moment où la mairie de Bujumbura et quelques autres localités du pays étaient en manifestation. Dans ces rencontres qui regroupaient les élus locaux, les représentants des confessions religieuses, des commerçants, de la société civile et des associations pour l’auto développement, le président
du Sénat est revenu sur la politique en cours du pays, notamment les négociations inter burundaises, la santé financière du pays, les projets de développement en perspective comme la construction d’une usine en province Rutana pour la fabrication des matériaux métalliques de construction. Une fois fonctionnelle, cette usine emploiera un millier de personnes, selon M. Ndikuriyo.

Une autre usine de fabrication de sacs serait également en vue, a-t-il dit, exhortant la population à s’atteler aux travaux de développement comme la construction des écoles et les centres de santé. Pour lui, il est aberrant qu’il y ait encore des gens qui demandent au gouvernement la construction d’une école primaire, d’un établissement secondaire ou d’un centre de santé sur telle colline. « Aujourd’hui, la construction d’une telle infrastructure est l’affaire de l’entité communale », a-t-il déclaré.

Au cours des échanges, la question de l’abandon scolaire a pesé lourd. M. Ndikuriyo a demandé à l’administration collinaire de faire le suivi des cas des enfants déscolarisés. Il a invité les parlementaires à prendre cette problématique au sérieux afin qu’à la prochaine rentrée scolaire, tous les enfants ayant abandonné l’école au cours de l’année scolaire 2015- 2016 y retournent.

M. Ibrahim Uwizeye, député élu en province Muyinga, a même proposé l’incarcération des parents des enfants mineurs qui auront quitté le banc de l’école. Les élèves majeurs qui auraient abandonné volontairement l’école en répondront pénalement, a-t-il proposé. « J’ai utilisé la même méthode à Makamba quand j’étais gouverneur de province », a dit M. Ndikuriyo, avant de nuancer qu’il s’agirait d’une dissuasion et non de garder les gens au cachot pour longtemps. « Une nuitée suffit pour inviter les parents de ces enfants à comprendre les bienfaits de l’école ».

Pour le deuxième vice-président de l’Assemblée nationale, M. Edouard Nduwimana, les abandons scolaires en province Muyinga est une question lourde de conséquences. Selon lui, il faut mettre à contribution les comités mixtes de sécurité afin de lancer une alerte quand les enfants commencent à quitter l’école. « Les comités mixtes de sécurité ne s’occupent pas uniquement des questions sécuritaires, mais aussi celles d’ordre social », a-t-il précisé. Il faut d’abord expliquer la finalité de l’école fondamentale aux élus locaux, aux parents ensuite et enfin aux enfants, a-t-il suggéré. Plus de 10.000 écoliers et élèves ont quitté l’école pour les deux derniers trimestres en province scolaire de Muyinga, rappelle-t-on.

Abp-info

Retour
Discours: President et autres

Statement by H.E. M. Ambassador Alain Aimé NYAMITWE, Minister of External Relations and International Cooperation of the Republic of Burundi

Burunndi en Bref
Videotheque
Liens Utiles(autres sites)

www.burundi.gov.bi
www.presidence.gov.bi
www.vicepresidence2.gov.bi
www.senate.bi
www.assamblee.bi
www.arb.bi

© Copyright Republique du Burunndi. Tous droits reserves